Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Décoration maison, meubles maison jardin et design intérieur sur Artdco.net | September 22, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Les mondes en carton de Shigeru Ban.

Shigeru Ban - Maison de thé (2008)

Le célèbre architecte Shigeru Ban, connu du grand public grâce à ses constructions grandioses en papier et en carton, a exposé sa nouvelle création aux enchères de Londres d’art japonais et de culture Kyobai.

Shigeru Ban - Maison de thé (2008)

Le concours continue! Votez ici.

Cette maisonnette faite de tuyaux de papier carrés, est destinée à être utilisée à l’intérieur d’un local spacieux long de plus de cinq mètres. Conformément à la cérémonie du thé, il y a une petite salle de réception avec un banc. Dans la pièce autour de la table à thé quatre tabourets sont installés.

Shigeru Ban - Maison de thé (2008)

La construction attire l’attention par une technique originale et une réalisation minutieuse avec l’utilisation de matériaux simples, au premier regard, comme le carton et le papier.

Shigeru Ban connaît bien le vrai prix de ces matières premières. Des coûts bas de production, une construction rapide, la solidité relative de constructions érigées, la simplicité du traitement, la transportabilité et l’écologie du matériel – voilà les avantages principaux du papier en tant que matériel de construction.

Shigeru Ban - Maison de thé (2008)

Shigeru Ban est né à Tokyo en 1957. De 1977 à 1980 il a fait ses études à l’Institut d’architecture de Californie du Sud (SCI-Arch).  Et en 1980 il entre à l’école d’architecture Cooper Union (Etats-Unis), où pendant deux ans il a été guidé dans ses études par John Heiduck. Après la sortie du collège il a travaillé pendant une année dans l’atelier d’Arata Isozaki, et deux ans après il a fondé sa propre société à Tokyo.

Shigeru Ban - Centre d'interpretation du Canal de Bourgogne, Pouilly-en-Auxois, France, 2005

Shigeru Ban considère Mies Van der Rohe, Alvar Aalto et Le Corbusier comme ses « inspirateurs d’idées ». Il se nomme lui-même spécialiste occidental en renonçant aux influences japonaises directes. Son know-how principal c’est l’utilisation dans la construction du matériel qui depuis longtemps occupe une place importante dans la culture japonaise. Avant ses expériences architecturales Shigeru Ban imbibe le papier de moyens protecteurs spéciaux. La stabilité de constructions est due au béton qu’on met dans les tuyaux de carton.

Shigeru Ban - Centre d'interpretation du Canal de Bourgogne, Paris, 2005

Les Japonais ont pu apprécier à sa juste valeur l’architecture du « maître de carton » après de très forts tremblements de terre de 1995 dans la ville de K?be.  Alors Shigeru Ban s’est chargé d’ériger tout de suite des maisons temporaires en papier pour lesquelles on a ajouté des boîtes avec du sable dans le fondement et on a utilisé une tente en plastique semi-transparente comme le toit.

Parmi ses travaux on trouve de nombreuses maisons privées , des ensembles à plusieurs appartements, des projets d’exposition (l’exposition Alvar Aalto dans la galerie de Tokio Axis Gallery, le pavillon japonais à Hanover Expo en 2000), des théâtres (Théâtre en papier à Amsterdam, Pays-Bas, 2003), des bibliothèques (à Zushi, Canagava, Japon 1991), des musées, des pavillions d’art, des ponts… Il y a même une église en papier, bâtie à K?be. Une colonnade ovale de cinquante colonnes du diamètre de 33 sm et haut de 5 m chacune est couverte d’un grand avant-toit en carton.

Dans ses références il y a des maisons-labyrinthes, équipées d’un système de cloisons très flexible. Les cloisons peuvent s’assembler et se désassembler en transformant le bâtiment soit dans un grand local, soit dans une construction à plusieurs appartements.

Shigeru Ban - Odawara Hall And East Gate, Kanagawa, Japan, 1990

Bien sûr, la construction en papier n’est qu’une partie du centre d’intérêts de Shigeru Ban, mais sans aucun doute, la plus brillante et remarquable. L’architecte expérimente souvent en utilisant parfois des matériaux inattendus (bambou, plastique, contre-plaqué etc.) dans un travail audacieux avec des constructions d’espace.

En 1997 on a reconnu Shigeru Ban comme le meilleur jeune architecte du pays selon la version de l’institut japonais d’architectes.

Shigeru Ban - Paper Temporary Studio, Paris, France, 2004