Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Décoration maison, meubles maison jardin et design intérieur sur Artdco.net | April 23, 2014

Scroll to top

Top

No Comments

Hôtel Lloyd : un destin compliqué mais un présent phare

Ce projet ne pourrait être réalisé qu’aux Pays-Bas, avec la passion des habitants pour la transformation des églises, les pubs, les clubs et les camions en maisons.

Situé dans un quartier moderne d’Amsterdam, l’hôtel Lloyd se diffère non seulement par son style d’architecture, mais également par ses dimensions. Ce beau bâtiment géant avec des tours s’élève au-dessus des petites constructions modernes. L’hôtel est non seulement un exemple du mariage des traditions et du nouveau design, mais également est un objet d’histoire qui a connu toutes les péripéties tragiques du XX siècle.

L’hôtel Lloyd appartenait au Royal Dutch Lloyd qui, au début du XX siècle avait des ambitions de devenir la deuxième société des Indes orientales. La société possédait toute la rue, située près de l’eau. Ici se trouvaient des ateliers industriels, des dépôts et le quai où accostaient des bateaux et amenaient tous ceux qui cherchaient une vie meilleure en Europe de l’ouest en passant par les plantations de café au Brésil.

Construit en 1921 par la société Lloyd, l’hôtel servait d’asile aux émigrants de la Pologne, de la Roumanie et d’Ukraine. L’hôtel est un mot fort dit, car tous les locataires dormaient dans deux grandes chambres à coucher (pour les hommes et pour les femmes). Les petites chambres d’un à deux mètres étaient réservées aux familles. Les émigrants y passaient de quelques jours jusqu’à quelques semaines en attendant leur bateau pour se rendre en Amérique du Sud.

Après la faillite de la société Lloyd dans les années 30, l’hôtel s’est transformé en prison pour les hollandais qui étaient contre le régime nazi. Après la fin de la Seconde guerre mondiale s’y est trouvé la prison pour ceux qui collaboraient avec des nazis, ensuite la colonie pénitentiaire pour des adolescents.

A la fin du XX siècle le bâtiment était habité par des peintres. Ce n’est qu’au début du XXI siècle que les autorités de la ville se sont préoccupées du destin du bâtiment historique et ont annoncé le tender pour sa reconstruction. La société MVDRV architectes a gagné. Le directeur créatif de la société Suzanne Oxenaar et le directeur général Otto Nan ont passé 7 ans pour reconstruire le bâtiment. L’hôtel a été ouvert aux hôtes en 2004.

 

Les architectes de MVRDV ont marié le patrimoine historique et les technologies modernes. Le dallage de revêtement et le plancher ont été conservés dans les couloirs et les zones lounge. Les murs des escaliers sont décorés de photos, de documents et de posters, racontant l’histoire de l’hôte au moment de sa construction au XX siècle jusqu’à sa reconstruction au XXI siècle.

La partie centrale de l’hôtel a été reconstruite. Les architectes voulaient non seulement éclairer l’hôtel, mais le débarrasser de lourds souvenirs du passé. C’est ainsi que de grandes fenêtres du plafond ont apparu. Les murs ont été peints en blanc, les escaliers réalisés en bois clair et en verre.

Les couloirs et les étages sont dotés de plusieurs zones de repos où on peut boire du thé ou lire un livre, faire connaissance et bavarder avec des voisins.

On retrouve des oeuvres de designers hollandais, des meubles authentiques de l’Europe de l’Ouest trouvés par Suzanne Oxenaar aux marchés aux puces et dans des collections privées.

 

Une des idées clés du projet était non seulement la création d’un hôtel intéressant, mais également de l’espace pour tous les habitants du quartier, des touristes, des peintres et des businessman. C’est ainsi que l’Embassade de culture est née. Ici, on peut se plonger dans Amsterdam, faire connaissance avec des habitants, goûter la cuisine locale, recevoir l’information à propos des évènements et des expositions qui ont lieu dans la ville.

Ici on peut également avoir des recommandations à propos de ce qu’il faut obligatoirement regarder dans la ville, réserver des billets ou organiser des rendez-vous et des conférences. L’Embassade organise des expositions, des concerts et des lectures gratuitement pour tous les volontaires.

Le restaurant, le bar et le magasin de Lloyd hôtel se trouvent au premier étage. L’espace est bien éclairé, il y a des fleurs naturelles partout. Ici les locataires et les habitants locaux mangent.

En entrant dans le restaurant, les hôtes passent par une vraie installation réalisée par un peintre japonais.

Le restaurant achète des produits des fermiers locaux et contrôle attentivement leur qualité. Le menu se compose principalement de plats français et italiens. Les gâteaux, des confitures et de la mayonnaise sont fabriqués au restaurant selon des recettes traditionnelles.

Richard Hutten était responsable du design du bar et du magasin.

On retrouve dans le magasin des objets de design, des accessoires et des meubles de l’hôtel Lloyd. Initialement, les créateurs n’avaient pas de but en fabriquant les meubles de leur hôtel pour la vente, mais après plusieurs demandes des clients, ils ont commencé à fabriquer et vendre des linges de lit, des tables et des chaises.

Malgré le destin dramatique de ce bâtiment, les designers ont réussi à le vitaliser et même le transformer en quelque chose de plus grand qu’un hôtel.